7 astuces indispensables pour booster son SEO en 2020

4 août 2020

Yanis

SEO

1. Les Keywords (ou mots-clés)

En premier lieu, il est très important que vous prêtiez attention aux mots-clés ou keyword. En effet, ce sont ces mots que les utilisateurs vont entrer lors de leurs recherches Google.

Une fois que vous savez quels keywords vous souhaitez utiliser, c’est-à-dire, quels mots-clés sont le plus liés au contenu que vous allez mettre en ligne ou avec votre marque, vous devez faire une analyse complète des keywords ; non pas ceux qu’utilisent vos concurrents mais plutôt les mots clés qu’utilisent certaines marques ou certaines pages web (par exemple), grâce auxquels ils sont positionnés sur Google.

Un outil vraiment intéressant que vous pouvez utiliser et que je vous recommande : Semrush. C’est une plateforme qui vous permettra non seulement d’optimiser votre contenu en termes de référencement mais aussi savoir qui sont vos concurrents ? Avec quels keywords ils se positionnent ? Quel prix vaut chaque keyword ? Ce qui vous permettra aussi de découvrir de nouveaux keywords intéressants pour votre stratégie SEO.

2. La vitesse de chargement

 La deuxième astuce consiste à optimiser la vitesse de chargement de votre site web.

Suivant cette vitesse, les personnes visitant votre page y resteront ou la quitteront : c’est donc un facteur essentiel. Plus le temps de chargement est long, plus le taux de rebond est élevé, c’est-à-dire plus le chargement d’un site Web est long, plus il est probable que l’utilisateur quitte cette page et recherche les informations dont il a besoin dans une autre.

Il est donc très important que votre page se charge en quelques secondes.

Quelles mesures pouvez-vous prendre pour accélérer le chargement de votre page web ? En premier lieu : stocker la mémoire cache.

C’est une mémoire qui stocke les données les plus utilisées ou les plus demandées par les utilisateurs de votre site Web, afin que, chaque fois qu’ils en aient besoin, ces données soient disponibles et se chargent très rapidement. Vous pouvez également compresser les ressources graphiques : compresser les images, les vidéos, les infographies afin qu’elles pèsent moins.

Vous pouvez aussi contrôler le nombre de plugins activés dans votre CMS. Si vous utilisez déjà WordPress,  Prestashop, il est recommandé de ne pas rajouter trop de plugins car ils peuvent ralentir considérablement la vitesse de chargement de votre site Web.

Et enfin, vous pouvez utiliser des serveurs externes pour stocker du contenu. De cette manière, votre site Web ne sera pas lourd et lent à charger. Quand les utilisateurs auront besoin de ces contenus, ils seront chargés à partir de ces serveurs externes.

Rappelez-vous que si vous voulez améliorer la vitesse de chargement de votre site Web, vous devez non seulement faire attention à la page d’accueil, mais aussi à toutes les URL qui composent votre site.

Quel sera le résultat ? Non seulement, les utilisateurs pourront accéder à votre contenu en un temps record, mais aussi, Google comprendra en quelques secondes toutes les informations dont votre page dispose.

Un outil Google qui vous sera très utile : Page Speed Insights. Il vous donnera un aperçu de la vitesse de chargement de votre site web, également, les problèmes qui le ralentisse et vous donnera des suggestions pour les résoudre.

Donc si vous ne le connaissez toujours pas, je vous invite à jeter un œil.

3. Des URLs “conviviales”

Vos URLs doivent être conviviales. C’est-à-dire les adresses qui mènent les utilisateurs vers une page, une photo, une vidéo doivent être aussi conviviales et compréhensibles que possible. Il faut garder à l’esprit que Google analyse environ 200 facteurs pour le positionnement de votre site. Parmi les premiers facteurs que Google prends en compte, il y a l’extension d’une url, (au numéro 46), ce qui donne une idée de l’attention que Google porte aux URLs.

Que vous pouvez faire pour optimiser vos URLs ?

Tout d’abord soyez très prudent avec les URLs en double à l’intérieur de votre site. Faites aussi attention à l’extension, c’est-à-dire que plus une url est courte en termes d’extension, mieux c’est. Cette URL doit contenir le keyword principal de votre contenu ou de votre page et être le plus à gauche possible.

Et enfin, je vous conseille d’éviter d’utiliser des conjonctions ou ce type de mots qui augmentent l’extension de votre URL, mais qui n’apportent finalement pas de valeur ajoutée.

 Quel outil utiliser pour rendre vos réseaux plus conviviaux ? En voici un très connu : Sixtrix. Il vous permettra de savoir quels mots-clés sont utilisés par vos concurrents, dans leurs répertoires, URLs, que vous n’utilisez pas.

4. Du contenu de qualité

Pour qu’un contenu fonctionne, vous devez combler les besoins de vos utilisateurs. Comment y arriver ?

  • En vous mettant à la place de votre public.

 Garder à l’esprit qu’écrire pour un blog économique n’est pas la même chose que pour un blog de mode. Ce sont des publics différents, chacun ont des besoins différents, un langage différent et vous devez les aborder différemment. Vous devez penser à ce qu’ils veulent, ce qui leur sera le plus utile, quels sont leurs principaux problèmes, ce qu’ils s’attendent à trouver dans votre marque ou sur votre site Web. C’est très important que vous gardiez cela à l’esprit.

  • En étant Original

 C’est-à-dire que vous ne devez rien copier-coller à partir d’autres pages Web. Il est important que vous passiez du temps à vous plonger dans le sujet dont vous souhaitez créer du contenu et à l’écrire à partir de Zéro. Il est aussi très important de vous différenciez des autres.

C’est vrai, vous pouvez parler d’un sujet dont de nombreuses pages Web parlent déjà, mais vous pouvez toujours le faire d’une manière ou d’une approche nouvelle, qui met en valeur votre contenu au-dessus des autres, qui fait la différence.

  • En cherchant l’excellence

 En règle générale, un contenu plus long ayant plus de 200 mots, est mieux classé dans Google, mais ce n’est pas pour cette raison que vous devez être obsédé par la création d’un long contenu. Si vous avez un contenu de x mots, inférieur à 200 mots, ce n’est pas un problème, l’important est d’y écrire des informations précieuses, un contenu de qualité.

 N’écrivez pas pour allonger seulement votre contenu, ca ne fera qu’empirer la qualité de votre article et votre positionnement sur Google en sera impacté.

 Il est très important que vous soyez prudent avec le contenu en double, c’est-à-dire que même si vous êtes satisfait de votre contenu, ce n’est pas une bonne idée de le copier-coller tel quel, sur une autre page web, car Google va vous pénaliser.

 Alors oui, Google ne pénalise pas en supprimant le contenu mais ce qu’il fait (ou ne fait pas) : il ne le fera pas apparaître parmi les premiers résultats des moteurs de recherche. Donc cela ne vous aidera pas à vous positionner si vous copiez du contenu.

Comment promouvoir un contenu de qualité ?

Par exemple, utilisez la stratégie des différents réseaux sociaux, qui vous aideront à atteindre de nombreuses personnes si vous créez un contenu utilisable et partageable. Plus les utilisateurs vous « partageront », plus Google le détectera et cela vous aidera à vous positionner dans le moteur de recherche.

5. Des titres attractifs

Comment pouvez-vous écrire de bons titres ?

En prenant en compte à la fois la créativité et le positionnement, ce sont les deux ingrédients principaux. Si vous parvenez à écrire un titre qui soit accrocheur, actuel, qui donne envie aux gens de continuer à lire et qui en plus contient le keyword principal ou les deux idées principales de votre contenu, votre titre montera dans les positions de classement.

Une plate-forme hautement recommandée si vous voulez donner un coup de pouce à vos titres : le générateur d’idées pour les blogs de HubSpot. Il vous suffit d’aller sur ce générateur et d’y introduire les keywords de votre contenu. Cette plate-forme vous donnera ensuite des idées, une approche et des suggestions sur la façon dont vous pouvez présenter ce contenu, pour le faire d’une manière innovante et différente des autres.

6. Les balises

Que sont les balises (ou balises meta) ?

Ce sont des codes html qui se trouvent à l’intérieur de votre page Web et qui permettront à Google de savoir quel type d’informations votre page contient.

Quelles sont les balises les plus importantes ?

  • Elles sont 4 : <title>, <description>, <robots>, <canonical>.
  • Les balises <title> et <description> sont celles que les utilisateurs, y compris nous, pouvons voir. Quand nous recherchons une page Web, nous voyons le titre et une petite description de deux lignes qui nous disent de quoi il s’agit.
  • D’autre part, nous avons la balise <robot> qui aide Google à savoir ce qu’il doit indexer et comment le faire.
  • Et la balise <canonical> aide Google à ne pas indexer le contenu en double dans la même page Web.

Certains analyseurs de balises en ligne comme smalleotools sont très utiles, car ils vous permettront de savoir comment le reste des pages Web est organisé en termes de balises.

Donc, si vous ne l’avez pas encore essayé, je vous encourage à aller sur ce site et à saisir l’url que vous souhaitez. Vous pourrez voir quelle est sa structure en termes de balises.

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *